CETOINE DOREE La cétoine dorée adore faire de son repas les fleurs d'iris.

Cependant, ses larves (très gros vers blancs; ressemblent à la larve du hanneton) sont d'exellents décomposteurs.

Trop de cétoines au jardin ? Remuez régulièrement vos tas de compost, supprimez les vielles souches d'arbres. Avant de les détruire, rappellez vous leur utilité pour composter et sachez que ces vers n'attaquent pas les plantes vivantes.

Escargots et Limaces : ils peuvent s'attaquer aux jeunes feuilles : évitez de planter près des vieux murs, près des marres,

protégez les lézards, hérissons, crapauds

Chenilles : Elles donnent un aspect plissé aux feuilles avant d'en faire de la dentelle. Si l'attaque est importante traitez au printemps avec un produit bio au Bacillius thuringiensis. La chenille de Noctuelle (papillon) est fréquente, elle doit être traitée au stade jeune : observez bien avant de traiter. En veillissant, cette chenille est appelée 'ver gris'. En prévention, couper les feuillages abimés dès la fin d'été.

Vers du sol :  A part ceux de la cétoine, ils peuvent détruire une plante

Binez régulièrement pour déloger les vers gris des noctuelles ou autres: par temps doux, les vers sont proches de la surface.

Refaites votre plantation en été-début automne en retournant la terre (même au printemps si vos iris sont en danger !)

Des militants écologistes recommandent de ne pas retourner le sol : perso, je ne suis pas entièrement convaincue. Leur théorie est que les vers préfèrent le compost. Malgré mes nombreux tas de compost, certains vers préfèrent mes meilleures plants !

Lorsque qu'une plante pousse très mal, et malgré de bonnes conditions apparentes

je suspecte toujours les vers du sol.

DSC02735

Une fois la terre retournée, cherchez les vers et lancez les aux oiseaux :

les Rouges-Gorges ne sont pas timides et s'approchent dès que je jardine.

L'un d'eux a fait son nid dans une grosse botte de paille

Les tout petits vers 'fil de fer' ne sont pas faciles à saisir : si vous en voyez,

retournez la terre et éloignez vous pour laissez les oiseaux venir

répétez une ou deux fois. Autre alliée : la taupe qui se nourrit de vers.

Ne soyez pas effrayé par le travail en vue :  une bonne terre enrichie de compost très décomposé et de calcaire si nécessaire, un terrain bien préparé (enlever les vieilles racines et végétaux en décomposition+ les vers) et quelque peu entretenu limitent les indésirables pour un bon bout de temps.